Accueil > Documentation technique > Récepteurs > station permanente GB1000 pour les nuls



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs


station permanente GB1000 pour les nuls

par Olivier Charade - 19 octobre 2015 - modifié le 26 octobre 2015

Les récepteurs GB1000 du parc mobile sont aujourd’hui remplacés par des appareils plus récents et ils commencent à alimenter des « débuts » de réseaux permanents. Je crois donc utile de décrire une configuration de base qui peut répondre à la plupart des besoins sans nécessiter d’apprendre à parler GRIL.

Il faut commencer par se connecter au récepteur soit par un port série (avec un hyperterminal), soit par le port Ethernet (TELNET sur le port 8002, login a, b, c ,d ou e, et mot de passe dans les configurations accessibles depuis l’écran du récepteur _ souvent son numéro de série).

A partir de là, il faut parler GRIL. Attention, il n’y a aucun espace dans une commande GRIL !

init,/par/
init,/dev/nvm/a
init,/dev/blk/a
set,/par/cmd/create/prefix,SITE
set,/par/log/rot/sc/period,86400
set,/par/log/rot/sc/phase,0
set,/par/log/rot/sc/count,0
set,/par/log/sc/period,30
set,/par/button/auto,always
set,/par/opts/cind,on
set,/par/log/rot/mode,on

Quelques explications :

On commence par ré-initialiser tout le récepteur car il a toujours servi à autre chose avant. Seul le premier

init

devrait être utile (remise en configuration « sortie d’usine »), mais les deux autres ne devraient pas faire de mal (effacement des éphémérides, almanach, etc. ; effacement des données enregistrées).

On rentre ensuite le nom de la station (remplacer SITE par son code à 4 caractères). C’est le préfixe des noms de fichiers qui seront créés dans la mémoire interne (la CF externe n’existe pas pour la station permanente, voir Acquisitions simultanées)

Ensuite on lui indique de créer des fichiers journaliers (de 86400 secondes, qui commencent à minuit et en nombre illimité).

La période d’acquisition est de 30 secondes.

Le récepteur doit se rallumer tout seul après une coupure d’alimentation.

Juste pour le fun, on active le mode Cendrillon qui transforme notre citrouille en carrosse un mardi sur deux (toutes les options sont déverrouillées pendant 24 heures,mais c’est normalement déjà le cas pour les récepteurs achetés à travers l’UNAVCO).

Enfin, on active le mode d’enregistrement « rotatif », c’est à dire que lorsque la mémoire est pleine, le fichier le plus ancien est effacé pour céder la place au nouveau fichier. C’est aussi cette commande qui va activer l’enregistrement.

Toute cette configuration est faisable en mode interactif avec PCCDU (sous MinTerm), mais PCCDU ne fonctionne que sous Windows.

Pour ceux que ça aiderait, je joins le programme perl que j’utilise sur la station EUREF de Patras pour en récupérer les données. L’intérêt de perl est de pouvoir ouvrir simultanément un objet Telnet et un objet ftp, ce qui me permet d’une part de supprimer du récepteur le fichier que je viens de télécharger, d’autre part de reconfigurer le récepteur s’il ne contient pas de données. Je joins également le fichier de configuration de la station (attention, il génère des fichiers horaires à 1 seconde). Pour ceux qui ne veulent pas se risquer sur la procédure ci-dessus en direct, ils peuvent rentrer les paramètres dans le fichier de configuration, réinitialiser le récepteur (faisable par la face avant du récepteur) et lancer mon programme qui se chargera de configurer le récepteur. Attention, j’utilise des modules perl qui ne sont pas forcément installés de base avec perl. Faites vous aider pour les récupérer si vous n’êtes pas un membre de la confrérie des moines Perl.