Accueil > Campagnes > archivage des données de campagnes du parc INSU



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs


archivage des données de campagnes du parc INSU

par Aline Deprez - 21 avril 2011

Les données de campagnes sont déposées par les responsables de missions sur le ftp mis en place à la Division Technique et soumises à un traitement de vérification et d’archivage automatique.

Les données brutes (Ashtech u-, b-, Trimble t0_) sont converties en fichiers RINEX. Leur extension reste inférieure à la journée, la nomenclature standard est respectée, lorsque deux fichiers s’étendent sur la même période : seul l’échantillonnage le plus fin est conservé. Ces fichiers RINEX sont déposés dans le répertoire /rinex.

Lorsque les données envoyées sont des fichiers RINEX, le pré-traitement consiste à créer des fichiers contenant des données d’un jour unique et respectant la nomenclature et le format standard, qui sont déposés dans le répertoire /rinex.

La conversion et le pré-traitement sont effectués à l’aide du logiciel TEQC.

Les fichiers RINEX sont traités en utilisant le programme sh_gamit. Quelques vérifications préalables sont nécessaires :
- Lorsque les coordonnées a priori ne sont pas renseignées, elles sont calculées avec TEQC.
- Le script de traitement permet de "passer" en argument un type d’antenne utilisé par défaut pour le traitement lorsqu’il est absent de l’entête d’un fichier RINEX. Le choix du type d’antenne par défaut est effectué parmi les antennes empruntées au parc pour la mission.
- Un récepteur de type ASHTECH UZ-12 est utilisé par défaut.
- Lors du traitement, on ajoute au réseau de campagne les 5 stations IGS les plus proches (grâce au calcul préalable des coordonnées du point central du réseau constitué par les stations propres à la campagne).
- Un filtre permet d’exclure du traitement les stations IGS lorsque des données issues de ces stations ont été déposées sur le ftp.

Suite à ce traitement de vérification :
- Les fichiers RINEX sont transformés en format Hatanaka et compressés pour être stockés sur le serveur gpscope. Un filtre permet d’éviter l’archivage de données de stations permanentes déjà stockées sur le serveur.
- Une base de données MySql est complétée. Elle recense chaque point avec ses coordonnées (en degrés décimaux et en degrés, minutes, secondes), et chaque fichier avec ses époques de début et de fin, son chemin d’accès et sa validation ou non par le traitement GAMIT.
- 3 fichiers de meta données sont générés et stockés dans le répertoire /meta. Un comportant les coordonnées a priori des stations (lfile.), un de type station.info et un fichier résumant le déroulement du traitement (signalant éventuellement l’utilisation de matériel "par défaut" pour le traitement, le rejet de certains site par GAMIT, les stations IGS utilisées, ...). Le répertoire /meta comporte également une liste de liens vers les fichiers de meta données présents dans le répertoire vrac et déposés sur le ftp par le responsable de mission (fichiers de type : .doc, .xls, .ps, .pdf, .apr, itrf, station.info, lfile).
- De même lorsque des données brutes sont fournies, le répertoire /raw comporte une liste de liens vers ces fichiers présents dans le répertoire /vrac.

A terme, il est prévu de mettre au point un outil retournant une liste de fichiers RINEX de campagnes existants sur le serveur (en libre accès ou non) à un utilisateur ayant "passé" en arguments : un point central, un rayon d’investigation et une étendue temporelle.